mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

Des armes qui ne tueront pas… ou plus


photo: Thierry Vivier

Par l’entremise d’un programme mis sur pied par la ville de Los Angeles (Californie) en mai 2010 appelé “Gun Buyback Program”, les citoyens se voient remettre des bons d’achat d’une valeur de 100.00$ (75 euros) pour chaque arme rapportée. Lors de cette journée du samedi 8 mai 2010, 1,698 armes à feu, dont plus de 100 fusils d’assaut, ont été données à la ville. Mais combien restent encore en circulation? Selon les estimations, il y aurait environ 250 millions d’armes en circulation aux États-Unis.

D’autres initiatives du même genre ont eu lieu dans d’autres villes à d’autres moments: “Gun Buyback Program” sur Wikipedia (en anglais)

adapté de: dailynews.com


source: gunspictures.net

Mais malgré ce programme, combien d’armes restent encore en circulation?

– Selon plusieurs études, il y a au moins 200 millions d’armes en circulation aux États-Unis pour 300 millions d’habitants. Et environ 45% des foyers américains en possèdent au moins une.

– En 2008, les fabricants d’armes américains ont produit 1,4 million de pistolets, 432,000 revolvers, 1,6 million de carabines, 753,000 fusils et 176,000 autres armes à feu. Seules 245,000 de ces armes ont été exportées, selon les statistiques les plus récentes du Bureau fédéral de l’alcool, du tabac et des armes à feu (ATF).

– Les armes à feu sont responsables d’environ 30,000 décès chaque année aux Etats-Unis (dont plus de la moitié de suicides, et plus de 10,000 meurtres). Selon la Brady Campaign (anti-armes), 300 personnes sont blessées ou tuées chaque jour par une arme à feu. Parmi elles, 67 mineurs sont touchés et neuf tués chaque jour. La National Rifle Association (NRA, pro-armes) conteste ce chiffre et affirme que le risque qu’un enfant meure d’un coup de feu accidentel est d’un sur un million.

– Selon la Brady Campaign, les armes coûtent 100 milliards de dollars à la société américaine chaque année en revenus perdus à la suite des décès, frais médicaux pour soigner les blessés et frais de justice et de détention pour punir les criminels.

– Depuis 1994, une loi fédérale impose aux armuriers de vérifier les antécédents de toute personne acquérant une arme. Elle en interdit l’achat aux condamnés pour crime, aux toxicomanes, aux auteurs de violences conjugales, aux individus souffrant de déficiences mentales.

– Les réglementations varient d’un État à l’autre. Certains, mais pas tous, interdisent la vente aux mineurs, ou imposent un délai de réflexion avant l’achat pour limiter les geste passionnels. D’autres prévoient un entraînement spécial ou l’inscription sur un registre avant d’autoriser le port d’arme.

source: Agence France-Presse

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s