mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

chanson

Ray Manzarek | a rider on the storm

@Stephan Beauvais
peinture: Stephan Beauvais
stephanbeauvais.blogspot.ca

Manzarek
photo: (inconnu)

Ray Manzarek
photo: Tom Hill

Ray Manzarek bw
photo: (inconnu)

@Gijsbert Hanekroot
photo: Gijsbert Hanekroot


source: YouTube

@Jacques Brinon
photo: Jacques Brinon

Ray Manzarek (au premier plan) et Robby Krieger (guitariste des Doors, à gauche) se recueillent sur la tombe de Jim Morrison au Cimetière du Père-Lachaise, le 3 juillet 2011.

Manzarek on keyboard
photo: (inconnu)

Ray Manzarek_0101
source: plus.google.com

"When You're Strange" - 2009 Sundance Portrait Session
photo: Matt Carr

Advertisements

“Hallelujah” | k.d. Lang in Vancouver


source: YouTube

Le 16 février 2010, je publiais ce billet dans lequel je me désolais de n’avoir qu’une bande son, plutôt qu’une vidéo son et image, de la chanson “Hallelujah” de Leonard Cohen, interprétée par la chanteuse k.d. Lang lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Vancouver le 12 février 2010.

Le trou noir est maintenant comblé avec cette vidéo captée sur la chaîne de télévision suédoise svt1 par “vito amato” et publiée sur YouTube…


“Here today” | Paul McCartney


source : YouTube

“Here today”

And if I said
I really knew you well
What would your answer be?
If you were here today
Here today

Well knowing you
You’d probably laugh and say
That we were worlds apart
If you were here today
Here today

But as for me
I still remember how it was before
And I am holding back the tears no more
I love you

What about the time we met?
Well I suppose that you could say that
We were playing hard to get
Didn’t understand a thing
But we could always sing

What about the night we cried?
Because there wasn’t any reason left
To keep it all inside
Never understood a word
But you were always there with a smile

And if I say I really loved you
And was glad you came along
Then you were here today,
For you were in my song
Here today

paroles et musique de Paul McCartney

1982, from Paul to John…


“Dear friend” | Paul McCartney


source: YouTube

“Dear friend”

Dear friend, what’s the time?
Is this really the borderline?
Does it really mean so much to you?
Are you afraid or is it true?

Dear friend, throw the wine
I’m in love with a friend of mine
Really truly, young and newly wed
Are you a fool or is it true?

Are you afraid or is it true?

Dear friend, what’s the time?
Is this really the borderline?
Does it really mean so much to you?
Are you afraid or is it true?

Dear friend, throw the wine
I’m in love with a friend of mine
Really truly, young and newly wed
Are you a fool or is it true?

Are you afraid or is it true?

paroles et musique de Paul & Linda McCartney

1971, from Paul to John…


PSY – GANGNAM STYLE (강남스타일) M/V | du pain et des jeux, j’veux bien, mais plus d’un milliard de visionnements en 6 mois ? Pour “ça” ? Mais que se passe-t-il donc avec la culture, bordel ?


source: YouTube

1 (milliard) 740 (millions) 936 (mille) 334 visionnements en 6 mois  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (au moment de la présente publication)

Mais qu’est-ce que ce serait si les Beatles mettaient “Twist and shout” sur le marché aujourd’hui pour la première fois, avec vidéo à l’appui ? Combien de milliards de visionnements ? Nous ne sommes plus à une échelle humaine, nous sommes rendus à une échelle astronomique !


“Fly me to the moon” | Frank Sinatra


source: youTube

“Fly me to the moon”

(titre original: “In others words”)

 Fly me to the moon
Let me play among the stars
Let me see what spring is like
On Jupiter and Mars

In other words, hold my hand
In other words, baby, kiss me

Fill my heart with song
And let me sing forever more
You are all I long for
All I worship and adore

In other words, please be true
In other words, I love you

Fill my heart with song
Let me sing forever more
You are all I long for
All I worship and adore

In other words, please be true
In other words
In other words
I love
You

paroles et musique de Bart Howard
arrangements de Quincy Jones
enregistré en 1964 avec Count Basie and his Orchestra

——————————————————–

“In other words”

Kaye Ballard


source: YouTube

Alors que la chanson, sous son titre original de “In other words”, fut d’abord interprétée dans les cabarets par Felicia Sanders, c’est Kaye Ballard qui en fit le premier enregistrement en 1954. De son côté, Felicia Sanders ne l’enregistra qu’en 1959.

Pour Frank Sinatra, le changement majeur apporté à la chanson par Quincy Jones en 1964 fut qu’il fit passer celle-ci d’un tempo 3/4 (valse) à un tempo 4/4 (plus rapide et associé au swing).


“My way” | Elvis Presley


source: YouTube

Enregistré à Hawaii en 1973.

“My way”

And now, the end is near
And so I face the final curtain
My friend, I’ll say it clear
I’ll state my case, of which I’m certain
I’ve lived a life that’s full
I traveled each and ev’ry highway
And more, much more than this, I did it my way

Regrets, I’ve had a few
But then again, too few to mention
I did what I had to do and saw it through without exemption
I planned each charted course, each careful step along the byway
And more, much more than this, I did it my way

Yes, there were times, I’m sure you knew
When I bit off more than I could chew
But through it all, when there was doubt
I ate it up and spit it out
I faced it all and I stood tall and did it my way

I’ve loved, I’ve laughed and cried
I’ve had my fill, my share of losing
And now, as tears subside, I find it all so amusing
To think I did all that
And may I say, not in a shy way,
“Oh, no, oh, no, not me, I did it my way”

For what is a man, what has he got?
If not himself, then he has naught
To say the words he truly feels and not the words of one who kneels
The record shows I took the blows and did it my way!
The record shows I took the blows and did it my way!

basé sur la chanson “Comme d’habitude”
interprétée par Claude François
paroles de Claude François et Gilles Thibaut
musique de Claude François et Jacques Revaux
adaptation des paroles en anglais par Paul Anka

Au moment de sa création, cette chanson comportait des paroles en anglais et s’intitulait “For me”. Un premier enregistrement d’Hervé Vilard fut abandonné au profit d’un nouvel enregistrement par Claude François. A la demande de ce dernier, des changements furent apportés aux paroles, par lui-même et Gilles Thibaut, changements inspirés à Claude François par sa récente séparation amoureuse d’avec France Gall. La chanson, maintenant avec des paroles en français, changea de titre pour devenir “Comme d’habitude”.

Sollicité par la suite pour adapter la chanson en anglais, David Bowie, alors au début de sa carrière, écrivit une version intitulée “Even a fool learns to love”. Il n’enregistra jamais cette version mais il en utilisa plus tard la grille harmonique pour composer “Life on Mars ?” qui, elle, fut enregistrée.

Puis, Paul Anka, qui entendit la chanson lors d’une émission de la télévision française, en obtint les droits pour sa maison de production américaine. Il est l’auteur définitif de l’adaptation anglaise sous le titre “My Way”. Il composa les paroles anglaises, inspiré de la vie de Frank Sinatra, et c’est ce dernier qui fit le premier enregistrement de la chanson remaniée.

Elvis Presley fut un des premiers artistes à utiliser la chanson, peu après sa sortie.


source: YouTube

“Comme d’habitude”

Je me lève et je te bouscule
Tu ne te réveilles pas
Comme d’habitude
Sur toi je remonte le drap
J’ai peur que tu aies froid
Comme d’habitude
Ma main caresse tes cheveux
Presque malgré moi
Comme d’habitude
Mais toi
Tu me tournes le dos
Comme d’habitude
Et puis je m’habille très vite
Je sors de la chambre
Comme d’habitude
Tout seul je bois mon café
Je suis en retard
Comme d’habitude
Sans bruit je quitte la maison
Tout est gris dehors
Comme d’habitude
J’ai froid
Je relève mon col
Comme d’habitude

Comme d’habitude
Toute la journée
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d’habitude
Je vais sourire
Oui, comme d’habitude
Je vais même rire
Comme d’habitude
Enfin je vais vivre
Oui, comme d’habitude

Et puis
Le jour s’en ira
Moi je reviendrai
Comme d’habitude
Toi
Tu seras sortie
Pas encore rentrée
Comme d’habitude
Tout seul
J’irai me coucher
Dans ce grand lit froid
Comme d’habitude
Mes larmes
Je les cacherai
Comme d’habitude

Mais comme d’habitude
Même la nuit
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d’habitude
Tu rentreras
Oui, comme d’habitude
Je t’attendrai
Comme d’habitude
Tu me souriras
Oui, comme d’habitude

Comme d’habitude
Tu te déshabilleras
Oui, comme d’habitude
Tu te coucheras
Oui, comme d’habitude
On s’embrassera
Comme d’habitude

Comme d’habitude,
On fera semblant
Oui, comme d’habitude,
On fera l’amour
Oui, comme d’habitude,
On fera semblant
Comme d’habitude

interprétée par Claude François
paroles de Claude François et Gilles Thibaut
musique de Claude François et Jacques Revaux


“In Liverpool” | Suzanne Vega


source: YouTube

Un matin de 1992, il y avait ce type qui se rendait au boulot comme d’habitude. Je m’endors. Fatigué. I’m so tired. Sur le chemin, son magasin de disques préféré qui, contrairement à son habitude, était ouvert très tôt ce jour-là. Question de faire la promotion du “99.9 F” de Suzanne Vega lors de sa sortie. Un commerce généreux qui donnait même ce CD aux clients en ce petit matin brumeux. Et me voilà avec un CD et je n’ai même pas de lecteur CD, je nage encore dans les cassettes audio.

Deux ans. Deux ans à regarder ce CD qui le narguait de ses rouge et orange. Et ce “In Liverpool” de chanson qui le faisait saliver en pensant à Abbey Road ou n’importe quel coin de la ville qui sent le Beatle. Qu’est-ce qu’elle peut bien en dire de Liverpool, cette petite ? Deux ans avant de pouvoir insérer ce satané morceau de plastique dans un lecteur. Et là, lumière sur la ville ! Ça se passe dans un quartier tranquille, un dimanche. Mais pas de Beatle en vue. Ça se passe sur une avenue, mais pas sur Abbey Road parce que sur Abbey Road, il y a toujours plein de monde en train de se faire photographier sur les lignes de traverse.

Mais il est où ce disque ? Plus là. Parce que ce type, il lui prend des coups de cafard comme c’est pas possible et il se met à faire du ménage. Trop de ci, trop de ça. Poubelle. Vega a suivi ce chemin contre son gré il y a un temps de cela. Mais ça ne l’a pas tuée, heureusement. Elle brille toujours dans la ville des fantasmes pendant que l’autre sonne les cloches. Je vais appeler Apple. Non, l’autre… celui d’iTunes. Ils y ont déménagé, de toute façon.

Vous ai-je parlé de Suzanne Vega ou de son disque ou de sa chanson ? Je ne me souviens plus. Ça se passait à Liverpool il y a si longtemps de cela… En ’92, il me semble, je ne sais plus… Peut-être… Les paroles ? Ah, oui, les paroles ! Mais c’est bien juste pour vous faire plaisir…

In Liverpool on Sunday
No traffic on the Avenue
The light is pale and thin like you
No sound, down
In this part of town

Except for the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

Homesick for a clock that told the same time
Sometimes you made no sense to me
If you lie on the ground in somebody’s arms
You’ll probably swallow some of their history

And the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

I’ll be the girl who sings for my supper
You’ll be the monk whose forehead is high
He’ll be the man who’s already working
Spreading a memory all through the sky

In Liverpool on Sunday
No reason to even remember you now

Except for the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

In Liverpool
In Liverpool

paroles et musique de Suzanne Vega