mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

chanson

Ray Manzarek | a rider on the storm

@Stephan Beauvais
peinture: Stephan Beauvais
stephanbeauvais.blogspot.ca

Manzarek
photo: (inconnu)

Ray Manzarek
photo: Tom Hill

Ray Manzarek bw
photo: (inconnu)

@Gijsbert Hanekroot
photo: Gijsbert Hanekroot


source: YouTube

@Jacques Brinon
photo: Jacques Brinon

Ray Manzarek (au premier plan) et Robby Krieger (guitariste des Doors, à gauche) se recueillent sur la tombe de Jim Morrison au Cimetière du Père-Lachaise, le 3 juillet 2011.

Manzarek on keyboard
photo: (inconnu)

Ray Manzarek_0101
source: plus.google.com

"When You're Strange" - 2009 Sundance Portrait Session
photo: Matt Carr


“Hallelujah” | k.d. Lang in Vancouver


source: YouTube

Le 16 février 2010, je publiais ce billet dans lequel je me désolais de n’avoir qu’une bande son, plutôt qu’une vidéo son et image, de la chanson “Hallelujah” de Leonard Cohen, interprétée par la chanteuse k.d. Lang lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Vancouver le 12 février 2010.

Le trou noir est maintenant comblé avec cette vidéo captée sur la chaîne de télévision suédoise svt1 par “vito amato” et publiée sur YouTube…


“Here today” | Paul McCartney


source : YouTube

“Here today”

And if I said
I really knew you well
What would your answer be?
If you were here today
Here today

Well knowing you
You’d probably laugh and say
That we were worlds apart
If you were here today
Here today

But as for me
I still remember how it was before
And I am holding back the tears no more
I love you

What about the time we met?
Well I suppose that you could say that
We were playing hard to get
Didn’t understand a thing
But we could always sing

What about the night we cried?
Because there wasn’t any reason left
To keep it all inside
Never understood a word
But you were always there with a smile

And if I say I really loved you
And was glad you came along
Then you were here today,
For you were in my song
Here today

paroles et musique de Paul McCartney

1982, from Paul to John…


“Dear friend” | Paul McCartney


source: YouTube

“Dear friend”

Dear friend, what’s the time?
Is this really the borderline?
Does it really mean so much to you?
Are you afraid or is it true?

Dear friend, throw the wine
I’m in love with a friend of mine
Really truly, young and newly wed
Are you a fool or is it true?

Are you afraid or is it true?

Dear friend, what’s the time?
Is this really the borderline?
Does it really mean so much to you?
Are you afraid or is it true?

Dear friend, throw the wine
I’m in love with a friend of mine
Really truly, young and newly wed
Are you a fool or is it true?

Are you afraid or is it true?

paroles et musique de Paul & Linda McCartney

1971, from Paul to John…


PSY – GANGNAM STYLE (강남스타일) M/V | du pain et des jeux, j’veux bien, mais plus d’un milliard de visionnements en 6 mois ? Pour “ça” ? Mais que se passe-t-il donc avec la culture, bordel ?


source: YouTube

1 (milliard) 740 (millions) 936 (mille) 334 visionnements en 6 mois  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (au moment de la présente publication)

Mais qu’est-ce que ce serait si les Beatles mettaient “Twist and shout” sur le marché aujourd’hui pour la première fois, avec vidéo à l’appui ? Combien de milliards de visionnements ? Nous ne sommes plus à une échelle humaine, nous sommes rendus à une échelle astronomique !


“Fly me to the moon” | Frank Sinatra


source: youTube

“Fly me to the moon”

(titre original: “In others words”)

 Fly me to the moon
Let me play among the stars
Let me see what spring is like
On Jupiter and Mars

In other words, hold my hand
In other words, baby, kiss me

Fill my heart with song
And let me sing forever more
You are all I long for
All I worship and adore

In other words, please be true
In other words, I love you

Fill my heart with song
Let me sing forever more
You are all I long for
All I worship and adore

In other words, please be true
In other words
In other words
I love
You

paroles et musique de Bart Howard
arrangements de Quincy Jones
enregistré en 1964 avec Count Basie and his Orchestra

——————————————————–

“In other words”

Kaye Ballard


source: YouTube

Alors que la chanson, sous son titre original de “In other words”, fut d’abord interprétée dans les cabarets par Felicia Sanders, c’est Kaye Ballard qui en fit le premier enregistrement en 1954. De son côté, Felicia Sanders ne l’enregistra qu’en 1959.

Pour Frank Sinatra, le changement majeur apporté à la chanson par Quincy Jones en 1964 fut qu’il fit passer celle-ci d’un tempo 3/4 (valse) à un tempo 4/4 (plus rapide et associé au swing).


“My way” | Elvis Presley


source: YouTube

Enregistré à Hawaii en 1973.

“My way”

And now, the end is near
And so I face the final curtain
My friend, I’ll say it clear
I’ll state my case, of which I’m certain
I’ve lived a life that’s full
I traveled each and ev’ry highway
And more, much more than this, I did it my way

Regrets, I’ve had a few
But then again, too few to mention
I did what I had to do and saw it through without exemption
I planned each charted course, each careful step along the byway
And more, much more than this, I did it my way

Yes, there were times, I’m sure you knew
When I bit off more than I could chew
But through it all, when there was doubt
I ate it up and spit it out
I faced it all and I stood tall and did it my way

I’ve loved, I’ve laughed and cried
I’ve had my fill, my share of losing
And now, as tears subside, I find it all so amusing
To think I did all that
And may I say, not in a shy way,
“Oh, no, oh, no, not me, I did it my way”

For what is a man, what has he got?
If not himself, then he has naught
To say the words he truly feels and not the words of one who kneels
The record shows I took the blows and did it my way!
The record shows I took the blows and did it my way!

basé sur la chanson “Comme d’habitude”
interprétée par Claude François
paroles de Claude François et Gilles Thibaut
musique de Claude François et Jacques Revaux
adaptation des paroles en anglais par Paul Anka

Au moment de sa création, cette chanson comportait des paroles en anglais et s’intitulait “For me”. Un premier enregistrement d’Hervé Vilard fut abandonné au profit d’un nouvel enregistrement par Claude François. A la demande de ce dernier, des changements furent apportés aux paroles, par lui-même et Gilles Thibaut, changements inspirés à Claude François par sa récente séparation amoureuse d’avec France Gall. La chanson, maintenant avec des paroles en français, changea de titre pour devenir “Comme d’habitude”.

Sollicité par la suite pour adapter la chanson en anglais, David Bowie, alors au début de sa carrière, écrivit une version intitulée “Even a fool learns to love”. Il n’enregistra jamais cette version mais il en utilisa plus tard la grille harmonique pour composer “Life on Mars ?” qui, elle, fut enregistrée.

Puis, Paul Anka, qui entendit la chanson lors d’une émission de la télévision française, en obtint les droits pour sa maison de production américaine. Il est l’auteur définitif de l’adaptation anglaise sous le titre “My Way”. Il composa les paroles anglaises, inspiré de la vie de Frank Sinatra, et c’est ce dernier qui fit le premier enregistrement de la chanson remaniée.

Elvis Presley fut un des premiers artistes à utiliser la chanson, peu après sa sortie.


source: YouTube

“Comme d’habitude”

Je me lève et je te bouscule
Tu ne te réveilles pas
Comme d’habitude
Sur toi je remonte le drap
J’ai peur que tu aies froid
Comme d’habitude
Ma main caresse tes cheveux
Presque malgré moi
Comme d’habitude
Mais toi
Tu me tournes le dos
Comme d’habitude
Et puis je m’habille très vite
Je sors de la chambre
Comme d’habitude
Tout seul je bois mon café
Je suis en retard
Comme d’habitude
Sans bruit je quitte la maison
Tout est gris dehors
Comme d’habitude
J’ai froid
Je relève mon col
Comme d’habitude

Comme d’habitude
Toute la journée
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d’habitude
Je vais sourire
Oui, comme d’habitude
Je vais même rire
Comme d’habitude
Enfin je vais vivre
Oui, comme d’habitude

Et puis
Le jour s’en ira
Moi je reviendrai
Comme d’habitude
Toi
Tu seras sortie
Pas encore rentrée
Comme d’habitude
Tout seul
J’irai me coucher
Dans ce grand lit froid
Comme d’habitude
Mes larmes
Je les cacherai
Comme d’habitude

Mais comme d’habitude
Même la nuit
Je vais jouer
A faire semblant
Comme d’habitude
Tu rentreras
Oui, comme d’habitude
Je t’attendrai
Comme d’habitude
Tu me souriras
Oui, comme d’habitude

Comme d’habitude
Tu te déshabilleras
Oui, comme d’habitude
Tu te coucheras
Oui, comme d’habitude
On s’embrassera
Comme d’habitude

Comme d’habitude,
On fera semblant
Oui, comme d’habitude,
On fera l’amour
Oui, comme d’habitude,
On fera semblant
Comme d’habitude

interprétée par Claude François
paroles de Claude François et Gilles Thibaut
musique de Claude François et Jacques Revaux


“In Liverpool” | Suzanne Vega


source: YouTube

Un matin de 1992, il y avait ce type qui se rendait au boulot comme d’habitude. Je m’endors. Fatigué. I’m so tired. Sur le chemin, son magasin de disques préféré qui, contrairement à son habitude, était ouvert très tôt ce jour-là. Question de faire la promotion du “99.9 F” de Suzanne Vega lors de sa sortie. Un commerce généreux qui donnait même ce CD aux clients en ce petit matin brumeux. Et me voilà avec un CD et je n’ai même pas de lecteur CD, je nage encore dans les cassettes audio.

Deux ans. Deux ans à regarder ce CD qui le narguait de ses rouge et orange. Et ce “In Liverpool” de chanson qui le faisait saliver en pensant à Abbey Road ou n’importe quel coin de la ville qui sent le Beatle. Qu’est-ce qu’elle peut bien en dire de Liverpool, cette petite ? Deux ans avant de pouvoir insérer ce satané morceau de plastique dans un lecteur. Et là, lumière sur la ville ! Ça se passe dans un quartier tranquille, un dimanche. Mais pas de Beatle en vue. Ça se passe sur une avenue, mais pas sur Abbey Road parce que sur Abbey Road, il y a toujours plein de monde en train de se faire photographier sur les lignes de traverse.

Mais il est où ce disque ? Plus là. Parce que ce type, il lui prend des coups de cafard comme c’est pas possible et il se met à faire du ménage. Trop de ci, trop de ça. Poubelle. Vega a suivi ce chemin contre son gré il y a un temps de cela. Mais ça ne l’a pas tuée, heureusement. Elle brille toujours dans la ville des fantasmes pendant que l’autre sonne les cloches. Je vais appeler Apple. Non, l’autre… celui d’iTunes. Ils y ont déménagé, de toute façon.

Vous ai-je parlé de Suzanne Vega ou de son disque ou de sa chanson ? Je ne me souviens plus. Ça se passait à Liverpool il y a si longtemps de cela… En ’92, il me semble, je ne sais plus… Peut-être… Les paroles ? Ah, oui, les paroles ! Mais c’est bien juste pour vous faire plaisir…

In Liverpool on Sunday
No traffic on the Avenue
The light is pale and thin like you
No sound, down
In this part of town

Except for the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

Homesick for a clock that told the same time
Sometimes you made no sense to me
If you lie on the ground in somebody’s arms
You’ll probably swallow some of their history

And the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

I’ll be the girl who sings for my supper
You’ll be the monk whose forehead is high
He’ll be the man who’s already working
Spreading a memory all through the sky

In Liverpool on Sunday
No reason to even remember you now

Except for the boy in the belfry
He’s crazy, he’s throwing himself
Down from the top of the tower
Like a hunchback in heaven
He’s ringing the bells in the church
For the last half an hour
He sounds like he’s missing something
Or someone that he knows he can’t
Have now and if he isn’t
I certainly am

In Liverpool
In Liverpool

paroles et musique de Suzanne Vega


“I will always love you” | Whitney Houston


source: YouTube

Incontestablement un des plus beaux hymnes à l’amour. Mais une chanson d’adieu.

Avec des images tirées du film “The bodyguard”, mettant en vedette Kevin Costner aux côtés de Whitney Houston.

If I should stay
I would only be in your way
So I’ll go but I know
I’ll think of you every step of the way

And I… will always love you, ooh
I will always love you
You
My darling you
Mmm-mm

Bittersweet memories
That is all I’m taking with me
So good-bye
Please don’t cry
We both know I’m not what you, you need

And I…
Will always love you
I…
Will always love you
You, ooh

[Instrumental / solo de saxophone]

I hope life treats you kind
And I hope you have all you’ve dreamed of
And I wish to you joy and happiness
But above all this I wish you love

And I…
Will always love you
I…
Will always love you
I…
Will always love you
I…
Will always love you
I…
Will always love you

I, I will always love
You….
You
Darling
Ooohhh
I’ll always
Love
You..

paroles et musique de Dolly Parton

Non pas qu’il soit ici question de comparer Whitney Houston et Dolly Parton, mais plutôt de rendre justice à cette dernière qui a composé cette magnifique chanson. Voici son interprétation… l’originale…


source: YouTube


“Song for John” | Yoko Ono


source: Apple


source: YouTube

On a windy day, let’s go on flying.
There may be no trees to rest on,
There may be no clouds to ride.
But we’ll have our wings and the wind will be with us,
That’s enough for me,
That’s enough for me.

On a windy day, we went on flying.
There was no sea to rest on,
There were no hills to glide.
We saw an empty bottle rolling down the street
And on a cupboard stand at the corner of the street,
Wrinkled souls piled up like grapefruits.

paroles et musique: Yoko Ono


source: Apple

Cette chanson est extraite de l’album de Yoko OnoApproximately infinite universe“, sorti en 1973. Cet album est considéré comme son plus abouti et le plus harmonieux.

Sur celui-ci, accompagnée par Joel Nohnn (John Lennon) et le Elephant’s Memory Band, Yoko laisse de côté les cris perçants qui ont fait sa réputation pour quelque chose de plus dépouillé. Le principal thème traité dans ses chansons est la violence des hommes envers les femmes et les différents styles musicaux abordés en font un album doté d’un répertoire très divers.


photo: Allan Tannenbaum

Ce disque a suscité très peu d’intérêt à l’époque, ce qui explique qu’il n’ait été au mieux qu’à la 193ème place des palmarès aux États-Unis. Aujourd’hui, il est toutefois reconnu pour sa qualité et sa diversité musicale.

Une ré-édition du disque a été faite par Rykodisc en 1997.


“Fais-moi une place” | Julien Clerc


source: YouTube

Fais-moi une place au fond d’ta bulle
Et si j’t’agace, si j’suis trop nul
Je deviendrai tout pâle, tout muet, tout p’tit
Pour q’tu m’oublies

Fais-moi une place au fond d’ton coeur
Pour que j’t’embrasse lorsque tu pleures
Je deviendrai tout fou, tout clown, gentil
Pour q’tu souries

J’veux q’t’aies jamais mal
Q’t’aies jamais froid
Et tout m’est égal
Tout, à part toi
Je t’aime

Fais-moi une place dans ton av’nir
Pour que j’ressasse moins mes souv’nirs
Je s’rai jamais éteint, hautain, lointain
Pour q’tu sois bien

Fais-moi une place dans tes urgences,
Dans tes audaces, dans ta confiance
Je s’rai jamais distant, distrait, cruel
Pour q’tu sois belle

J’veux pas q’tu t’ennuies
J’veux pas q’t’aies peur
J’voudrais q’tu oublies
L’goût du malheur
Je t’aime

Une petite place, ici, maint’nant
Car le temps passe à pas d’géant
Je me ferai tout neuf, tout beau, tout ça
Pour être à toi

Je me ferai tout neuf, tout beau, tout ça
Pour être à toi

Pour être à toi

paroles de Françoise Hardy
musique de Julien Clerc


“Infinity” | Infinity Ink


source: YouTube


“Three roses” | America


America
(Dewey Bunnell, Dan Peek et Gerry Beckley)


source: YouTube

Le portrait de cette chanson ne saurait être complet sans présenter l’excellente version qu’en a fait Larry L. …


Larry L.

source: myspace


source: YouTube

la chaîne YouTube de Larry L.: podline66


a posteriori … “Quand on n’a que l’amour” | Céline Dion


source: YouTube

Quand on n’a que l’amour
A s’offrir en partage
Au jour du grand voyage
Qu’est notre grand amour

Quand on n’a que l’amour
Mon amour toi et moi
Pour qu’éclatent de joie
Chaque heure et chaque jour

Quand on n’a que l’amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d’y croire toujours

Quand on n’a que l’amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs

Quand on n’a que l’amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

Quand on n’a que l’amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours

Quand on n’a que l’amour
A offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour

Quand on n’a que l’amour
A offrir à ceux-là
Dont l’unique combat
Est de chercher le jour

Quand on n’a que l’amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Quand on n’a que l’amour
Pour parler aux canons
Et rien qu’une chanson
Pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien
Que la force d’aimer
Nous aurons dans nos mains,
Amis le monde entier

paroles et musique de Jacques Brel


Dans la série Lipssssss… Le b-a-ba du lip-sync pour les futures stars


source: incrediblehorizons.com


“When the music’s over” | The Doors


source: YouTube

Enregistré live à Copenhague (Danemark) en 1968.

Yeah, c’mon

When the music’s over
When the music’s over here
When the music’s over
Turn out the lights
Turn out the lights
Turn out the lights

When the music’s over
When the music’s over
When the music’s over
Turn out the lights
Turn out the lights
Turn out the lights

For the music is your special friend
Dance on fire as it intends
Music is your only friend
Until the end
Until the end
Until the end

Cancel my subscription to the resurrection
Send my credentials to the house of detention
I got some friends inside

The face in the mirror won’t stop
The girl in the window won’t drop
A feast of friends alive she cried
Waiting for me outside

Before I sink into the big sleep
I want to hear
I want to hear
The scream of the butterfly

Come back, baby
Back into my arms

We’re getting tired of hangin’ around
Waitin’ around
With our heads to the ground

I hear a very gentle sound
Very near
Yet very far
Very soft
Yet very clear
Come today
Come today

What have they done to the earth?
What have they done to our fair sister?

Ravaged and plundered
And ripped her
And bit her
Stuck her with knives
In the side of the dawn
And tied her with fences
And dragged her down

I hear a very gentle sound
With your ear down to the ground—
We want the world and we want it,
We want the world and we want it, now
Now? Now!

Persian night! babe
See the light! babe
Save us!
Jesus!
Save us!

So when the music’s over
When the music’s over, yeah
When the music’s over
Turn out the light
Turn out the light

For the music is your special friend
Dance on fire as it intends
Music is your only friend
Until the end
Until the end
Until the end

So when the music’s over
When the music’s over, yeah
When the music’s over
Turn out the light
Turn out the light

(Jim Morrison, Ray Manzarek, Robby Krieger, John Densmore)


“Clocks” | Coldplay


source: YouTube

Se non si prova non saprai mai
Proprio quello che vali


“Do you want to know a secret” | The Beatles


source: YouTube


“Le recyclé” | R.wan


source: YouTube


“Wicked game” | Chris Isaak


source: YouTube


Earth’s got talent


photo: Ken McKay

Nous avons tous souvenir de la découverte que fût Susan Boyle à l’émission “Britain’s got talent” et du succès planétaire qu’elle connût sur YouTube. Plusieurs pays ayant leur propre “… got talent”, je me suis mis à la recherche sur YouTube de quelques-uns de ces talents vocaux inhabituels ou tout simplement intéressants dont nous n’entendons pas nécessairement pas parler mais qui valent, sinon leur pesant d’or, à tout le moins d’être entendus.

Il faut retenir que ces auditions de talent ne sont pas que des moments musicaux, mais également des moments d’émotion, les juges étant attentifs à la personnalité de chaque concurrent et sachant comment les mettre en valeur ou même les réconforter lorsqu’ils les sentent particulièrement fragiles. Ils savent même à l’occasion saluer leur courage de participer à une telle compétition. Bref, pas toujours facile de vouloir devenir une vedette !

Voici donc quelques-uns de ces concurrents et, comme ils disent, enjoy

——————————

(Veuillez noter que certains des liens vidéo ayant été désactivés par YouTube, vous devrez cliquer sur Visionner sur YouTube (qui apparaîtra dans l’écran) afin de voir les vidéos sur le site même de YouTube.)

——————————

“Ain’t no sunshine”
Shaun Smith, 17 ans
Angleterre

“Ave Maria”
Faryl Smith, 12 ans
Angleterre

“Nella Fantasia”
Sung Bong Choi, 22 ans
Corée du Sud

“And I am telling you”
Bianca Ryan, 11 ans
États-Unis

“Bring him home”
Jamie Pugh, 37 ans
Angleterre

“I surrender”
Bogdana Petrova, 17 ans
Bulgarie

“Nessun Dorma”
Greg Pritchard, 24 ans
Angleterre


“Summertime” | Janis Joplin


source: YouTube

Janis Joplin et Big Brother and the Holding Company en session d’enregistrement pour la chanson “Summertime” en 1968.


source: YouTube

Enregistrement studio final.


“Parlez-moi d’amour” | Patrick Bruel


source: YouTube

Parlez-moi d’amour
Redites-moi des choses tendres
Votre beau discours
Mon cœur n’est pas las de l’entendre
Pourvu que toujours
Vous répétiez ces mots suprêmes
Je vous aime

Vous savez bien
Que dans le fond je n’en crois rien
Mais cependant je veux encore
Écouter ce mot que j’adore
Votre voix aux sons caressants
Qui le murmure en frémissant
Me berce de sa belle histoire
Et malgré moi je veux y croire

Parlez-moi d’amour
Redites-moi des choses tendres
Votre beau discours
Mon cœur n’est pas las de l’entendre
Pourvu que toujours
Vous répétiez ces mots suprêmes
Je vous aime

Il est si doux
Mon cher trésor, d’être un peu fou
La vie est parfois trop amère
Si l’on ne croit pas aux chimères
Le chagrin est vite apaisé
Et se console d’un baiser
Du cœur on guérit la blessure
Par un serment qui le rassure

Parlez-moi d’amour
Redites-moi des choses tendres
Votre beau discours
Mon cœur n’est pas las de l’entendre
Pourvu que toujours
Vous répétiez ces mots suprêmes
Je vous aime

Pourvu que toujours
Vous répétiez ces mots suprêmes
Je vous aime

paroles et musique: Jean Lenoir

Composée en 1924, cette chanson est devenue célèbre suite à son interprétation par Lucienne Boyer en 1930. En plus d’avoir été interprétée depuis par de nombreux artistes Français, la chanson a aussi été traduite en 37 langues.

source: Wikipédia


“Bless you” | John Lennon


source: YouTube

Une version de cette chanson …

Bless you wherever you are
Windswept child on a shooting star
Restless Spirits depart
Still we’re deep in each other’s hearts

Some people say it’s over
Now that we spread our wings
But we know better darling
The hollow ring is only last year’s echo

Bless you whoever you are
Holding her now
Be warm and kind hearted
And remember though love is strange
Now and forever our love will remain


source: YouTube

… et une autre version.