mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

Internet

Censure chinoise


source: (inconnue)


Twittermania


source: courrierinternational.com


a posteriori … Flirter avec les virus


source: Symantec

La société américaine de sécurité informatique Symantec, propriétaire de Norton, vient de publier son plus récent rapport annuel (pour l’année 2011) sur les différentes menaces qui hantent la Toile. Ce rapport est la synthèse d’informations glanées par le “Symantec Global Intelligence Network” (réseau mondial de renseignement de Symantec), qui surveille les activités cybercriminelles dans plus de 200 pays grâce à divers services et capteurs.

Le tableau ci-haut, un des nombreux présentés dans ce rapport, nous montre par exemple le pourcentage de sites Web infectés de virus en fonction des différentes catégories de sites, passant des blogues au porno.


illustration: (inconnu)

Ce rapport très détaillé (en anglais) est disponible à l’adresse suivante:
Internet Security Threat Report / 2011 Trends


Au hasard d’un blogue


source: 21h24.skyrock.com/

“Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser”
Albert Camus


source: 21h24.skyrock.com/

“La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée”
Platon


source: 21h24.skyrock.com/

“A ma manière, j’ai essayé d’être libre.”
Leonard Cohen

Au hasard des blogues, on trouve des choses intéressantes et des choses inintéressantes. De cette promenade, pour le simple plaisir de la chose, j’ai retiré de 21h24.skyrock.com ces quelques images et pensées mises en ligne par son auteure, Pauline. Créé le 17 septembre 2007, ce blogue a vu une dernière mise à jour le 26 avril 2010. Une longue pause depuis…


citizen zoo a 2 ans !


illustration: (inconnu)

Après 2 ans de billets sur des centaines de sujets, et plus de 688,000 utilisations du blogue, je suis heureux aujourd’hui de vous dire que tout ne s’arrête pas ici, au contraire. Situation commune à plusieurs blogueurs, il y a eu des hauts et des bas pendant ces deux années. Mais le goût de continuer à vous faire partager mon regard sur notre monde est toujours présent et je vais continuer pour une troisième année à vous apporter, comme promis, des éléments d’exploration, d’information et de réflexion. Le sous-titre du blogue reste donc toujours autant d’actualité aujourd’hui qu’il l’était le 22 février 2009.


dessin: Gotlib

A quoi attribuer vos visites? La variété des sujets, oui, à n’en pas douter. Mais plus que cela, à un élément puissant: la force des images. La recherche de l’image qui illustrera le mieux un sujet est une quête en soi. Parfois une recherche facile, mais aussi et encore plus souvent une longue et difficile recherche parmi les milliers de photographies disponibles sur Internet. Savoir remplacer ces mille mots par une photo. Raconter une histoire par une seule image. C’est ce talent que je recherche chez les photographes et illustrateurs qui nous font don de leurs oeuvres sur Internet. Et c’est pourquoi je me fais toujours un devoir d’identifier, dans la mesure où le nom de l’auteur m’est disponible, le créateur dont j’emprunte l’oeuvre.


photo: (inconnu)

Il est certain que, comparé à certains blogues, citizen zoo passe pour un nain. Mais il est en même temps certain que, comparé à plusieurs autres, le blogue est un succès et rejoint de plus en plus de gens. citizen zoo a maintenant atteint sa vitesse de croisière et c’est droit devant qu’il poursuit sa route.

Je vous remercie donc de vos visites et vous invite évidemment à revenir fureter, ce ne sont pas les sujets qui manquent! Vous êtes toujours les bienvenu(e)s à venir partager mon regard.

citizen zoo,
webmestre

source: mizenpage.wordpress.com


Anonymat sur le Net


source: actioninnocence.org


Internet | vitesses et coûts autour du monde


sources: OECD and ITIF Broadband Rankings
et Internet World Stats Broadband Penetration


“War logs”: la traque U.S. de Wikileaks/Assange


source: Twitter

A barrage of cyber-attacks forced EveryDNS.net withdrew its service to Wikileaks. Wikileaks registered in Switzerland and was back online within hours. EveryDNS.net is an American company that provides domain names for about 500,000 websites.

source: timesofindia.indiatimes.com

—————————————————

They seek it here, they seek it there, the Americans seek it everywhere, wanting to finish off the website that’s put the diplomatic world in a fearful scare. But like the damned, elusive Scarlet Pimpernel, the whistleblower website keeps surfacing in a new place every few hours after it is ousted from a host, a transparent heaven to some, a ratting hell to others.

While much of the world’s political and diplomatic community is being tortured by the drip-drip-drip of cable leaks from the website, the US is haring after the site in a cat-and-mouse game even as the leaks claimed its first prominent victim on Friday. An aide to the German foreign minister Guido Westerwelle was sacked after it transpired he was the source of some information contained in a leaked cable.

source: timesofindia.indiatimes.com

—————————————————


photo: Toru Hanai

Serveurs et hébergement

Pour fonctionner, un site Internet a besoin de l’équivalent d’un ou de plusieurs gros disques durs pour pouvoir enregistrer ses données : codes, textes, images, vidéos… Ces disques durs sont appelés “serveurs”. Ces derniers se louent auprès d’hébergeurs, qui abritent jusqu’à plusieurs milliers de serveurs dans des grandes salles nommées “data centers”. Les data centers d’OVH sont situés principalement à Roubaix.

Toutes les pages d’un site n’ont pas forcément besoin d’être abritées par un seul et unique hébergeur, même s’il s’agit de la pratique la plus courante. De même, ce n’est pas parce qu’un site est français qu’il doit obligatoirement être hébergé en France. Chaque internaute est libre d’utiliser les services d’un hébergeur étranger.

source: lemonde.fr

—————————————————

En France…

La société roubaisienne OVH n’héberge pas la totalité des serveurs de WikiLeaks. D’après ZDNet, ces derniers se partageraient entre la France, la Suède et les Etats-Unis. Plus précisément, la société suédoise Bahnhof a confirmé à ZDNet qu’elle hébergeait deux serveurs de WikiLeaks. “Nous leur fournissons uniquement des ressources et n’avons aucun contrôle sur leur contenu ou la façon dont ils gèrent leur trafic”, a précisé la porte-parole de l’hébergeur. Toujours selon le site spécialisé, Bahnhof héberge la page Collateralmurder.com, qui contient la vidéo d’un hélicoptère de l’armée américaine tirant sur des civils irakiens.

OVH héberge, quant à lui, les pages WikiLeaks.ch et Cablegate.wikileaks.org, qui contient les fameux câbles diplomatiques. Les pages des War Logs (carnets de guerre) d’Irak et d’Afghanistan seraient hébergées aux Etats-Unis par le Massachusetts Institute of Technology, selon ZDNet, qui n’a pas encore pu avoir confirmation officielle de la part de celui-ci. Les pages en question sont actuellement sous le coup d’une cyber-attaque.

En parallèle, des groupes d’internautes à travers le monde se sont mobilisés pour héberger sur leurs propres serveurs des “sites-miroirs” de WikiLeaks, c’est-à-dire la copie exacte du site original. Plusieurs de ces initiatives proviennent de France, comme pour le miroir Wikileaks.fdn.fr.