mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

marée noire

Marée noire sur la plage


photo: Stéphane Kautzmann

Advertisements

Marée noire n’est pas le nom d’une espèce d’oiseau


source: AP

De 1967 à 2007, voici une liste des marées noires qui ont frappé les eaux du monde:

18 mars 1967– GB/FRANCE – Le Torrey Canyon, un navire libérien, s’échoue à proximité des îles Scilly (Grande-Bretagne) et déverse dans la mer près de 120 000 tonnes de brut, atteignant le littoral breton (Côte d’Armor).

16 mars 1978 – FRANCE – Le naufrage du supertanker libérien Amoco Cadiz, provoque la fuite de 230 000 tonnes de brut sur environ 400 km de côtes françaises au large du Finistère.

3 juin 1979 – GOLFE DU MEXIQUE – Le déversement d’un million de tonnes de pétrole, dans le golfe du Mexique, après l’explosion du puits de pétrole Ixtoc Uno, provoque l’une des plus gigantesques marées noires. Plus de neuf mois de travail sont nécessaires pour juguler la fuite.

24 mars 1989 – ÉTATS-UNIS – Le pétrolier américain Exxon Valdez heurte un récif dans la baie du Prince William (Alaska), déversant quelque 50 000 tonnes de pétrole lors de la pire marée noire de l’histoire des États-Unis. 1 300 km de côtes sont polluées. Selon une étude de l’université de l’Alaska, seul un quart de la faune sous-marine a survécu.

Janvier 1991 – GOLFE PERSIQUE – Un million de tonnes de pétrole brut échappé des réservoirs des tankers en panne, de terminaux et de puits off-shore sabotés, sont déversés dans le Golfe à la suite du déclenchement de la guerre contre l’occupation du Koweït par l’Irak. 560 km de côtes sont pollués.

3 décembre 1992 – ESPAGNE – Sous l’effet du mauvais temps, le pétrolier grec Aegean Sea se brise en deux sur un rocher à l’entrée du port de La Corogne, entraînant la fuite de 70 000 tonnes de pétrole qui polluent près de 200 km de côtes en Galice.

Août-Octobre 1994 – RUSSIE – Entre 14 000 et 60 000 tonnes de pétrole (selon Moscou), s’échappant d’un oléoduc, se répandent dans la toundra et les rivières, polluant plusieurs dizaines de Km2 dans le Grand Nord. Washington et l’organisation écologiste Greenpeace avancent le chiffre de 280.000 tonnes de pétrole, ce qui en ferait une des pires catastrophes pétrolières de l’histoire.

16 fév 1996 – ROYAUME-UNI – Le naufrage du pétrolier libérien Sea Empress sur les côtes du sud du Pays de Galles fait s’échapper 147 000 tonnes de brut.

12 décembre 1999 – FRANCE – Le pétrolier maltais Erika se brise en deux avant de couler au large des côtes bretonnes (nord-ouest). 20 000 tonnes de fioul s’échappent, polluant 400 km de littoral et mazoutant plus de 150 000 oiseaux.

19 novembre 2002 – ESPAGNE – Le pétrolier libérien Prestige coule au large de la Galice. Plus de 50 000 tonnes d’hydrocarbures s’échappent, polluant sur des milliers de kilomètres les côtes atlantiques espagnoles et dans une moindre mesure les côtes françaises et portugaises.

14 juillet 2006 – LIBAN – Lors de la guerre entre le Hezbollah libanais et Israël, les réservoirs de la centrale électrique de Jiyé (près de Beyrouth) sont touchés par les bombardements et laissent s’écouler en mer 15 000 tonnes de pétrole. 150 kilomètres de côtes sont souillés.

7 novembre 2007 – ÉTATS-UNIS – Un porte-conteneurs sud-coréen heurte une pile du «Bay Bridge», dans la baie de San Francisco, provoquant la fuite de 220 000 litres de fioul.

source: Agence France-Presse


Quand le pétrole flambait au Koweit

Soldier_oil_field_fire_smoke
photo: (inconnu)

Kuwait2
photo: (inconnu)

Sebastiao Salgado koweit-1991
photo: Sebastiao Salgado


photo: (inconnu)


photo: (inconnu)


source: Keystone/Sipa

Après avoir envahi le Koweit en août 1990, les soldats irakiens de Saddam Hussein battent en retraite 6 mois plus tard lorsque les troupes alliées arrivent sur place. Mais non sans mettre le feu à plus de 600 puits de pétrole koweitiens que les pompiers occidentaux mettront 10 mois avant de pouvoir tous les éteindre. Mais auparavant, il aura fallu déminer alentour des puits car les Irakiens avaient entouré ceux-ci de mines.

6 millions de barils de pétrole furent perdus chaque jour sans compter les 6 à 8 millions de barils que les Irakiens ont jetés dans le Golfe persique et qui a provoqué la plus grosse marée noire jamais connue. Ce fut une catastrophe économique et écologique sans précédent.

 


source: imax.com

Un excellent documentaire de 36 minutes sur les efforts déployés par différents pays pour éteindre les feux koweitiens. Le son (bruit du feu) est particulièrement impressionnant. À voir…et à entendre.


Pompiers au travail au Koweit – 2

waterim9
photo: (inconnu)

Après avoir envahi le Koweit en août 1990, les soldats irakiens de Saddam Hussein battent en retraite 6 mois plus tard lorsque les troupes alliées arrivent sur place. Mais non sans mettre le feu à plus de 600 puits de pétrole koweitiens que les pompiers occidentaux mettront 10 mois avant de pouvoir tous les éteindre. Mais auparavant, il aura fallu déminer alentour des puits car les Irakiens avaient entouré ceux-ci de mines.

6 millions de barils de pétrole furent perdus chaque jour sans compter les 6 à 8 millions de barils que les Irakiens ont jetés dans le Golfe persique et qui a provoqué la plus grosse marée noire jamais connue. Ce fut une catastrophe économique et écologique sans précédent.


source: imax.com

Un excellent documentaire de 36 minutes sur les efforts déployés par différents pays pour éteindre les feux koweitiens. Le son (bruit du feu) est particulièrement impressionnant. À voir…et à entendre.


Pompiers au travail au Koweit – 1

divers-28-full
source: 3ppp.org

Après avoir envahi le Koweit en août 1990, les soldats irakiens de Saddam Hussein battent en retraite 6 mois plus tard lorsque les troupes alliées arrivent sur place. Mais non sans mettre le feu à plus de 600 puits de pétrole koweitiens que les pompiers occidentaux mettront 10 mois avant de pouvoir tous les éteindre. Mais auparavant, il aura fallu déminer alentour des puits car les Irakiens avaient entouré ceux-ci de mines.

6 millions de barils de pétrole furent perdus chaque jour sans compter les 6 à 8 millions de barils que les Irakiens ont jetés dans le Golfe persique et qui a provoqué la plus grosse marée noire jamais connue. Ce fut une catastrophe économique et écologique sans précédent.

source: imax.com

Un excellent documentaire de 36 minutes sur les efforts déployés par différents pays pour éteindre les feux koweitiens. Le son (bruit du feu) est particulièrement impressionnant. À voir…et à entendre.