mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

Palestine

“Nation Estate” | Larissa Sansour


illustration: Larissa Sansour


Mediterranean


Manger Square


Main Lobby


Jerusalem Floor


Food


Olive Tree


Window

toutes les photographies sont de Larissa Sansour
site de Larissa Sansour

Le projet Nation Estate est la solution verticale à la situation de la Palestine, une allégorie imaginée par Larissa Sansour. Dans ce projet, la Palestine, en tant que territoire, prend la forme d’un seul gratte-ciel colossal qui contient toute la population Palestinienne qui y vit maintenant une vie luxueuse: le Nation Estate.

Chaque ville y a son propre étage: Jérusalem au 13e étage, Ramallah au 14e, la ville natale de Sansour (Bethléhem) au 21e étage, etc. Les déplacements entre les villes, autrefois compliqués par des “checkpoints”, s’y font maintenant par ascenseur. Afin de créer un sentiment d’appartenance, le lobby de chaque étage reproduit des endroits icôniques.


source: Galerie Anne de Villepoix

En plus de ces photographies, le projet Nation Estate consiste en un court-métrage de science-fiction de 9 minutes.

A la fin de 2011, Larissa Sansour avait présenté les trois photographies demandées afin de participer au concours du musée de l’Élysée de Lausanne Lacoste Élysée 2011, sponsorisé par le géant français de la mode, Lacoste. Le thème du concours était “La joie de vivre“.


source: Galerie Anne de Villepoix

Initialement mise en lice pour cette deuxième édition du prix associé au célèbre crocodile (dotée d’une bourse de 25,000 euros), Sansour a vu son nom disparaître peu après, Lacoste ayant jugé celle-ci trop “pro-palestinienne”. Puis, afin de dénoncer la censure exercée par Lacoste vis-à-vis Sansour, ce fut au tour du musée de mettre fin à sa collaboration avec Lacoste en plein milieu du concours.

plus de détails sur rue89


Ce qu’ils ont le culot d’appeler des dommages collatéraux… mais il est vrai que ce ne sont pas les enfants des décideurs de guerre…

.

AVERTISSEMENT: ÉLÉMENTS VIOLENTS
.

WARNING: GRAPHIC CONTENT

.


photo: Fadi Adwan


photo: (inconnu)


photo: (inconnu)


photo: (inconnu)


photo: (inconnu)



photo: Suhaib Salem


photo: (inconnu)


photo: Fraidoon Pooyaa


photo: (inconnu)


photo: (inconnu)

Ces photographies ont été prises en Irak, en Afghanistan, au Liban et en Palestine pendant les 10 dernières années.

C’est de ce monde dont vous voulez? Ce sont des gouvernements qui permettent cela que vous élisez? Vous allez permettre ces morts pendant encore combien de temps? N’oubliez pas que le silence est une forme d’approbation…


Vivre à Gaza…


photo: (inconnu)

Cette jeune fille s’appelle Abu Aisha et habite à Gaza. Elle est photographiée ici parmi les ruines de sa maison après une attaque israélienne.


La Palestine sous le joug israélien


photo: (inconnu)


La souffrance d’un palestinien

MIDEAST ISRAEL PALESTINIANS
photo: Fadi Adwan

Après un raid aérien israélien, les blessés et les morts s’additionnent en Palestine.


Un chien attaque une Palestinienne (ou la vérité tronquée)

FEMME-PASLESTINIENNE-CHIEN
photo: (inconnu)

On dit qu’une image vaut mille mots. Mais il manque toutefois des mots à cette photo pour que nous comprenions les circonstances de cette agression du chien sur la femme. Nous pouvons supposer, mais supposer n’est pas la vérité.


Feeling the hate in Tel Aviv


source: YouTube

The sequel to the video YouTube censored: ”Feeling the hate in Jerusalem”.

Max Blumenthal and Jesse Rosenfeld interview young Tel Aviv residents about Iran, Obama and right-wing laws limiting the speech rights of their Palestinian-Israeli neighbors. The shocking responses reflect the deepening of racist and authoritarian trends in Israeli society. This is the sequel to “Feeling the Hate in Jerusalem,” the video banned by YouTube, Vimeo and the Huffington Post after topping 400,000 hits.
source: YouTube

Note: If the video doesn’t play, it could be because YouTube has censored it, as it did with the first one.


Israël attaque au phosphore sur la Bande de Gaza (Palestine)

CORRECTION-MIDEAST-ISRAEL-GAZA-CONFLICT-UN
photo: Mohammed Abed

par Iyad El-Baba
photo: Iyad El-Baba

MIDEAST-PALESTINIAN-ISRAEL-CONFLICT-GAZA
photo: Mohammed Abed


Futur kamikaze Palestinien?

hamas_culte_de_la_mort_enfant_kamikaze
photo: (inconnu)


Souffrance

AK00000001
À Beit Lahia, dans la bande de Gaza, ces enfants Palestiniens sont dans une salle de classe de l’école des Nations Unies, bombardée par les forces israéliennes le 17 janvier 2009.

photo: Abid Katib


À Gaza, après un bombardement israélien

maison-gaza-pleine-de-trous2

photo: (inconnu)


Dans une école de Gaza…

students_shot_while_at_un_school-in-gaza

photo: (inconnu)


Attentat contre un autobus israélien

n-guerreisrael-3

photo: (inconnu)


Quand Israël frappe…

girl_dead_usrael_attack_sidon_lebanon
photo: (inconnu)

a-wounded-palestinian-pol-003
photo: (inconnu)

lebanon_genocide_6
photo: (inconnu)

lebanon_genocide_81
photo: (inconnu)

dewhgz1
photo: (inconnu)

gaza_mother_dead_children
photo: (inconnu)

Que ce soit au Liban ou en Palestine, les victimes sont toujours nombreuses et trop souvent innocentes.


David contre Goliath

no_wall_boy_tank_bg

Protestation d’un Palestinien contre la construction du mur de séparation entre Israël et la Palestine.

photo: (inconnu)


Israël vs Palestine: le nouveau mur de la honte

image0023

l_2c5817b82fa4c7f361254f2db952767d

57434

wallmats_svenssonabu_dis041

palestine-israel-wall

wall_abu_dis2

west-vlaanderenmid1

dsc_9107

Il y a eu le Mur de Berlin et, après sa chûte, on a osé croire que le Monde avait compris. Pas les Israéliens, semble-t-il, qui s’acharnent à vouloir cloîtrer les Palestiniens dans un territoire toujours plus restreint.

photos: (inconnu)


Attaque israélienne à Gaza

khalil-hamra-blood_street_gaza_350

massacre

gaza_beit_hanoun_bloodpool_people

Une maison détruite: 18 personnes meurent dans leur sommeil, dont 8 enfants.

photos: Khalil Hamra


Bienvenue en Palestine

force17

photo: (inconnu)


Les boucliers humains

abuse

photo: (inconnu)

Le 29 février 2008, sur Al-Aqsa TV (Hamas/Gaza), le député du Hamas Fathi Hammad admet que le Hamas utilise des boucliers humains :

« Pour le peuple palestinien, la mort est devenue une industrie dans laquelle excellent les femmes et tous les gens de cette terre : les personnes âgées y excellent, les djihadistes y excellent et les enfants y excellent.

Par conséquent, [les Palestiniens] ont créé un bouclier humain de femmes, d’enfants, de personnes âgées et de djihadistes contre la machine à bombarder sioniste, comme s’ils disaient à l’ennemi sioniste : Nous désirons la mort, tout comme vous désirez la vie. »


La Palestine, de 1946 à nos jours

colonisation_3-51

source: enfantsdepalestine.org