mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

Allemagne

Ponts du château-hôtel de Steinhöfel (Brandebourg, Allemagne)


photo: Peter Dargatz


photo: Peter Dargatz


Europe: une jeunesse au chômage


Dans le monde… 12,6%


En Europe… 21%


En Espagne… 42,8%


En Suède… 25%


En France… 24%


En Grande-Bretagne… 20,3%


En Allemagne… 8,6%


Aux Pays-Bas… 8,2%

source: Eurostat, International Labour Organization


Mur de Berlin | curriculum vitae

photo: Vasil Qesari


Quel mur de Berlin ?


source: Bundesarchiv

Photo prise en 1961, pendant la construction du mur. Il était alors encore possible de se parler, mais plus pour longtemps.


Berlin | 1945 – 2010


photomontage: Sergey Larenkov


Transport de déchets nucléaires


photo: AP

Transport en Allemagne.


Libération du camp de Buchenwald


source: YouTube

Le 13 avril 1945, les soldats américains de la 80ème Division arrivent au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne) afin de libérer les prisonniers juifs qui y sont détenus. Les soldats obligeront les habitants de la région à visiter le camp pour qu’ils voient les horreurs qui y avaient été commises.


photo: (inconnu)

Le sénateur Alben William Barkley, du Kentuky (États-Unis), membre de la commission d’enquête parlementaire sur les atrocités nazies, vient en personne voir les preuves dans le camp de concentration de Buchenwald, le 24 avril 1945.


photo: (inconnu)


photo: H. Miller

Prisonniers juifs réduits à l’esclavage, du camp de concentration de Buchenwald, près de Iéna (Allemagne), photographiés au moment de la libération de ce camp par les troupes américaines de la 80ème division. Les prisonniers vivaient à trois par case. Le septième homme au second rang est Elie Wiesel, qui a consacré le reste de sa vie à l’étude de la Shoah.


photo: Jules Rouard

Une évasion ratée. Les Nazis l’ont laissé aux barbelés et l’ont laissé y mourir. Photo prise à la libération du camp.

article sur Buchenwald dans Wikipédia (en français) ici
article sur Buchenwald dans Wikipedia (en anglais) ici
article sur Elie Wiesel dans Wikipédia (en français) ici
article sur Elie Wiesel dans Wikipedia (en anglais) ici


L’Allemagne de 2009: état de situation

flag_of_germany

ALLEMAGNE

Région:  Europe
Capitale:  Berlin
Superficie:  357 050 km2

Goethe-Institut Mira Stobbe
source: Goethe-Institut Mira Stobbe

Démographie

Population (estimation INED, en millions): 82,6

Composition de la population (en %): Allemands (91,5 %, dont les Allemands anciens expulsés d’Europe centrale après 1945), Turcs (2,4 %), Italiens (0,7 %), Grecs (0,4 %), autres (5,0 %, essentiellement en provenance de l’ex-Fédération yougoslave).

Population urbaine: 87,3 %. Les villes les plus importantes sont : Berlin (3 400 000 hab.), Hambourg (1 700 000 hab.), Munich, Francfort, Cologne.

Densité (hab./km²): 231

Espérance de vie (années): 78,6

Fécondité (nombre moyen d’enfants/femme): 1,32

Taux d’alphabétisation (%): 100

Croissance démographique annuelle (%): 0,1

Goethe-Institut Marco Casado
source: Goethe-Institut Marco Casado

Religion(s)

Protestants 38 %, catholiques 34 %, musulmans 1,7 %, sans confession 26,3 %.

Goethe-Institut Marcos Gittis
source: Goethe-Institut Marcos Gittis

Langue(s)

Allemand (avec différents dialectes – 47 % des Allemands pratiquent quotidiennement leur dialecte respectif), sorabe.

Goethe-Institut Jong Duk Woo
source: Goethe-Institut Jong Duk Woo

Politique
Institution(s) politique(s)

Nom officiel : République fédérale d’Allemagne (RFA). L’unification de l’Allemagne de l’Ouest (dont le nom officiel était aussi la RFA) et de l’Allemagne de l’Est (République démocratique allemande, RDA) est intervenue le 3 octobre 1990. Organisation administrative : 16 Länder (Bade-Wurtemberg, Bavière, Berlin, Brandebourg, Brême, Hambourg, Hesse, Mecklembourg-Poméranie occidentale, Basse-Saxe, Rhénanie du Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre, Saxe, Saxe-Anhalt, Schleswig-Holstein, Thuringe) Le président est élu par l’Assemblée fédérale pour une durée de cinq ans. Un Parlement bicaméral se compose de la Chambre des députés (Bundestag, 656 élus pour quatre ans ans) et du Conseil fédéral (Bundesrat), représentant les Länder.

Principaux partis

Parti social-démocrate (SPD), Union démocrate-chrétienne (CDU, en Bavière : Union chrétienne-sociale, CSU), Part libéral (FDP), Die Grünen (Verts), Parti du socialisme démocratique (PDS, ex-SED de l’ex-RDA, ex-Parti communiste).

Goethe-Institut Klaus Heymach
source: Goethe-Institut Klaus Heymach

Économie

Monnaie: euro

Principales ressources: Le secteur des services représentait, en 1998, 62,1 % du total du PIB, le secteur industriel 35,0 % et le secteur agricole 2,9 %.

PNB-PPA par habitant (à parité de pouvoir d’achat) (en dollars): 30 579

Croissance annuelle (en %): 1,4

Kulturprojekte Berlin2
source: Kulturprojekte Berlin

Adhésions supranationales

Union européenne, OTAN, OMC, OSCE, BERD, OCDE.

Kulturprojekte Berlin
source: Kulturprojekte Berlin

Autres

Indicateur du développement humain, décroissant de 1 à 0 (classement mondial selon l’IDH): 0,940 (23e sur 179)

Consommation d’énergie (en kilogramme-pétrole par habitant): 4 205

Goethe-Institut Nathaniel McMahon
source: Goethe-Institut Nathaniel McMahon

Particularités

Suffixe Internet : .de

source: courrierinternational.com
(données du 22 janvier 2009)


C’est la fête à la Porte de Brandebourg (Berlin, Allemagne)

Fest-der-Freiheit_545x362
source: intercontinental-online.com

Berlin achevait ce week-end, devant une foule croissante, les préparatifs des festivités prévues pour lundi le 9 novembre 2009, festivités organisées afin de célébrer les 20 ans de la chûte du Mur, un évènement qui remodela l’Europe et le monde. Dimanche, de très nombreux badauds se pressaient dans une ambiance festive pour admirer un millier de dominos géants en polystyrène installés au centre-ville, sur l’ancien tracé du Mur qui divisa la ville pendant 28 ans, de 1961 à 1989.

Franka Bruns2
photo: Franka Bruns

Germany Berlin Wall Anniversary
photo: Franka Bruns

Alignées sur 1,5 km, notamment le long des édifices les plus emblématiques de Berlin comme la Porte de Brandebourg et le Reichstag, les stèles colorées hautes de 2,5 m et toutes décorées de motifs différents doivent s’écrouler lundi soir pour symboliser l’effondrement du Mur. “Les Murs peuvent tomber. Et nous pouvons détruire les murs qui sont encore debout”, a déclaré le maire de la capitale Klaus Wowereit lors de l’inauguration de cette galerie en plein air, confectionnée par 15.000 personnes dans le monde entier.

Brandebourg
photo: Fabrizio Bensch

AFP_470_
source: AFP

Dimanche après-midi, les Berlinois étaient invités à former une “chaîne de mouchoirs” près du “Parc du Mur” situé près de l’ancienne frontière. Chacun était invité à venir avec des mouchoirs, colorés si possibles, symboles des “nombreuses larmes, des adieux” mais aussi “de la joie, de la danse, de l’échange entre Est et Ouest”, ont expliqué les organisateurs.

Berlin_ouestfrance_
Spectacle donné par le groupe U2 jeudi soir dernier.

source: ouest-france.fr

Les festivités de lundi seront “très émouvantes pour beaucoup en Allemagne”, a prédit la chancelière Angela Merkel, elle-même originaire de l’ex-RDA, dans un message vidéo mis en ligne sur son site web. “Même dans les années 1980, je n’aurais pas cru que le Mur allait tomber de mon vivant”, a-t-elle déclaré au journal populaire Bild à paraître lundi.

2415636
Porte de Brandebourg le 9 novembre 1989.

source: dpa-Bildarchiv

Lundi après-midi, Mme Merkel se rendra à l’ancien poste-frontière de la Bornholmer Strasse, qui fut l’un des premiers à s’ouvrir il y a vingt ans et où la foule s’était précipitée en masse. La chancelière doit refaire ce parcours avec d’autres témoins anonymes qui ont vécu ces événements. Dans la soirée, les festivités culmineront avec une fête populaire à la Porte de Brandebourg. Chaque pays de l’Union européenne, qui s’est élargie à 27 membres après la disparution du rideau de fer, doit être représenté.

berlin lights - provokator.org
Lors du Festival des lumières, du 14 au 25 octobre dernier.

source: provokator.org

Les dirigeants des quatre puissances qui occupaient la ville seront au rendez-vous: le Premier ministre britannique Gordon Brown, les présidents français et russe Nicolas Sarkozy et Dmitri Medvedev et la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Parmi les hôtes de renom attendus lundi figurent aussi deux acteurs de premier plan de la fin de la guerre froide, dont le Mur de Berlin était le symbole: le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev ou l’ex-leader anticommuniste polonais Lech Walesa.

La municipalité attend 100.000 personnes pour les festivités nocturnes. Les hôtels ont été pris d’assaut par les touristes et les journalistes venus du monde entier.

texte adapté de: ouest-france.fr


Quand on dit que le mur de Berlin est tombé…

early_11_November_1_197150d
photo: Gérard Malie

Berlin AFP
photo: Gérard Malie


1961: construction du mur de Berlin

jimsladesairlines.com
source: jimsladesairlines.com

berlin_wall_par Ralph Crane
photo: Ralph Crane

À la fin de la seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne fût divisée en quatre zones: Française, Britannique, États-Unienne et Soviétique. Alors qu’une certaine collaboration existait entre les trois premières, la zone Sovétique, toutefois, avait un caractère plus isolationniste. Sur cette photo, une clôture séparait déjà Berlin en deux zones, en 1953.

berlin_wall_02
photo: Robert Lacke

Au fil du temps, les tensions augmentant entre le bloc Soviétique et les Alliés occidentaux, le passage entre les différentes zones devient plus difficile. En 1961, ces tensions se concrétisent d’une façon définitive par la construction du mur qui créera deux villes: Berlin-Est et Berlin-Ouest.

6454-753628
photo: (inconnu)

Berlin24_9_1961_larch
photo: (inconnu)

Berlin300x210
photo: (inconnu)

4787262
source: dpa-Hintergrund

0,,1388326_1,00
photo: (inconnu)

13aug
photo: (inconnu)

Berlin-wall-construction
photo: (inconnu)

build par AP
source: AP

mapsof.net
source: mapsof.net

berlin_wall_03
photo: Robert Lacke

fille et mère par Stan Wayman
photo: Stan Wayman

Ci-dessus, une mère et sa fille se parlent par-dessus le mur. Des familles furent ainsi séparées en deux, à l’image de la ville. Certains Berlinois furent de même coupés de leur lieu de travail.

John Borneman_berlin_wall_east
photo: John Borneman

004_berlin_wall
photo: (inconnu)

un site berlinois complet sur le mur: berlin.de (en plusieurs langues)

Plus d’informations sur le mur de Berlin sur Wikipédia en français ici et en anglais ici.


Visite du Président Ronald Reagan à Berlin le 12 juin 1987 (en anglais)


Arrivée au camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau

train
photo: (inconnu)

Séparation des hommes et des femmes.


Nous ne devons jamais oublier ces endroits de terreur

79large
source: stanford.edu

Vu à Berlin, devant le magasin Kaufhaus des Westens (ou le KaDeWe): un panneau intitulé ”Nous ne devons jamais oublier ces endroits de terreur.” sur lequel sont inscrits les noms des camps de concentration et d’extermination nazis:

Auschwitz
Stutthof
Majdanek
Treblinka
Theresienstadt
Buchenwald
Dachau
Sachsenhausen
Ravensbrück
Bergen-Belsen

source: stanford.edu


source: urlaubsziele.com


Le château de Neuschwanstein (Bavière, Allemagne)

neuschwanstein_castle_germany-3
photo: (inconnu)

Neuschwanstein Castle
photo: (inconnu)

Neuschwanstein2
photo: (inconnu)

neuschwanstein1241
photo: (inconnu)

neuschwanstein_01_370-1
photo: (inconnu)

neuschwanstein_04_370
photo: (inconnu)

Neuschwanstein+Castle,+Bavaria,+Germany
photo: (inconnu)

neuschwanstein
photo: (inconnu)

Neuschwanstein_Castle_LOC_print
photo: (inconnu)

pour informations supplémentaires:
neuschwansteincastle.net
article sur Wikipedia en français ici et en anglais ici


Camp de concentration de Dachau – avril 1945

dachaubodiesapril_45
photo: National Archives

Le terme Shoah (hébreu : השואה, « catastrophe ») désigne l’extermination par l’Allemagne nazie des trois quarts des Juifs de l’Europe occupée, soit les deux tiers de la population juive européenne totale et environ 40 % des Juifs du monde, pendant la Seconde Guerre mondiale ; ce qui représente entre cinq et six millions de victimes selon les estimations des historiens. Ce génocide des Juifs constituait pour les nazis « la Solution finale à la question juive » (die Endlösung der Judenfrage). Le terme français d’Holocauste est également utilisé et l’a précédé. Le terme « judéocide » est également utilisé par certains pour qualifier la Shoah.

source: Wikipédia
(article complet ici en français et ici en anglais)