mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

génocide

Libération du camp de Buchenwald


source: YouTube

Le 13 avril 1945, les soldats américains de la 80ème Division arrivent au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne) afin de libérer les prisonniers juifs qui y sont détenus. Les soldats obligeront les habitants de la région à visiter le camp pour qu’ils voient les horreurs qui y avaient été commises.


photo: (inconnu)

Le sénateur Alben William Barkley, du Kentuky (États-Unis), membre de la commission d’enquête parlementaire sur les atrocités nazies, vient en personne voir les preuves dans le camp de concentration de Buchenwald, le 24 avril 1945.


photo: (inconnu)


photo: H. Miller

Prisonniers juifs réduits à l’esclavage, du camp de concentration de Buchenwald, près de Iéna (Allemagne), photographiés au moment de la libération de ce camp par les troupes américaines de la 80ème division. Les prisonniers vivaient à trois par case. Le septième homme au second rang est Elie Wiesel, qui a consacré le reste de sa vie à l’étude de la Shoah.


photo: Jules Rouard

Une évasion ratée. Les Nazis l’ont laissé aux barbelés et l’ont laissé y mourir. Photo prise à la libération du camp.

article sur Buchenwald dans Wikipédia (en français) ici
article sur Buchenwald dans Wikipedia (en anglais) ici
article sur Elie Wiesel dans Wikipédia (en français) ici
article sur Elie Wiesel dans Wikipedia (en anglais) ici

Advertisements

100,000 fois merci

balloons
photo: Jakob E

Merci de vos plus de 100,000 visites, merci de ces plus de 100,000 fois où vous êtes venus prendre connaissance sur citizen zoo de ma vision du monde. Il m’a fait plaisir de partager celle-ci avec vous depuis le mois de février dernier, comme il me fera plaisir de continuer à le faire en conservant cette approche qui semble plaire à de plus en plus de visiteurs.

Pour la petite histoire, citizen zoo a eu un ancêtre du nom de tokyofan (qui n’existe toutefois plus) dont peut-être certains d’entre vous ont souvenir:

10187262

”Quelqu’un rêve ce monde et nous croyons qu’il existe vraiment.”

Bernard Werber

C’est pendant cette période que l’idée de citizen zoo a germé, c’est-à-dire l’idée d’un blog plus engagé, avec une ligne éditoriale claire: dénoncer la violence, la guerre, montrer les abus de l’être humain avec l’espoir de ne plus avoir à les montrer parce qu’il n’y en aura plus un jour. Utopie? Douce utopie, s’il en est. L’espoir d’un monde meilleur où la démocratie fera taire tous les totalitarismes, tous les dictateurs de ce monde, tous les abuseurs, étatiques, corporatifs ou individuels.

Il vient toujours un moment où les mots ne suffisent plus à décrire une réalité ou la réalité elle-même; un moment où l’image doit imposer sa force de choc pour pouvoir éveiller les consciences au-delà des mots, là où les mots deviennent inutiles, où nous restons bouche bée, nous disant en nous-mêmes: ”Non, ce n’est pas possible. Cela ne peut pas être.” Alors que l’image est là pour nous prouver que nous ne faisons pas un cauchemar.

Mais il est de ces mauvais rêves qui nous marquent plus que d’autres. De ces quelques huit mois de citizen zoo, je retiens ces quelques images qui m’ont particulièrement marqué par leur force et leur impact. Je vous avoue avoir d’abord hésité à les publier, elles et quelques autres, mais surtout celles-ci, tant elles m’ont ébranlé:

RWANDA

unforgettable-photos-17-custom
photo: James Nachtwey

Un survivant du génocide qui a eu lieu au Rwanda en 1994. Frappé à coup de machettes, cet homme fut laissé pour mort. Mais il survécut. Ses cicatrices témoignent de l’horreur qui a hanté ce pays pendant des mois.

lien sur citizen zoo: Génocide au Rwanda: un survivant

SOUDAN

Soudan 1993 James Natchwey
photo: James Nachtwey

Au Soudan, en 1993, la famine sévissait. Comme elle avait sévit auparavant et comme elle continua de le faire dans les années subséquentes. Cet homme est le portrait vivant de cette situation inhumaine.

lien sur citizen zoo: Soudan, 1993, la famine sévit

TCHERNOBYL

chernobyl-child-swollen-legs-feet
photo: Julien Behal

L’accident nucléaire de Tchernobyl a été une véritable catastrophe pour un nombre incalculable de gens, adultes et enfants, avec ses cancers, ses déformations, ses mutations génétiques, ses morts, ses malades et ses blessés. Il est inutile d’épiloguer sur l’enfant que l’on voit sur cette photo, celle-ci parlant d’elle-même. Je vous réfère à ce que j’ai publié sur ce sujet:

lien sur citizen zoo: Les lendemains de Tchernobyl

lien sur citizen zoo: Les enfants de Tchernobyl

IRAK

IraqWar27
photo: (inconnu)

Là où mène la folie de l’endoctrinement: mourir dans une violence extrême en essayant d’emmener avec soi le plus de gens possible, avec la même violence. Les survivants, eux, se retrouvent handicapés à vie. Que des perdants par le geste d’un désespéré.

lien sur citizen zoo: Profession: kamikaze

lien sur citizen zoo: Une mission ratée

lien sur citizen zoo: Fin d’un kamikaze

IRAK

PHOTO RETIRÉE À LA DEMANDE DE L’AUTEUR

photo: Nina Berman

Tye Ziegler et Renee Kline se marient au retour de Tye d’un ”séjour” en Irak. ”Engagez-vous”, qu’ils disaient. Il s’est engagé, donc…jusqu’à ce qu’il se retrouve sur le chemin d’une mine…

lien sur citizen zoo: ”Wounded U.S. Marine Returns Home From Iraq to Marry”


Quand la mort s’est abattue sur le Rwanda

Rwanda
photo: (inconnu)

Rwanda-Genocide-1994-10
photo: (inconnu)

Rwanda2
photo: (inconnu)

rwandagenocidekillingsdk0
photo: (inconnu)

rwanda-dead
photo: (inconnu)

rwanda.church
source: Corbis

Rwanda noyés
photo: (inconnu)

Pour l’historique du génocide du Rwanda, je reprendrai en partie ici ce que je publiais dans le premier billet de citizen zoo, le 22 février dernier (voir ”Génocide au Rwanda: un survivant”):

Le génocide du Rwanda débuta le 6 avril 1994 et se termina le 4 juillet suivant. Il fut commis dans le cadre d’une guerre civile opposant le gouvernement rwandais, qui s’était auto-proclamé Hutu Power, et le Front patriotique rwandais (FPR), accusé par les autorités d’être essentiellement Tutsi.

L‘ONU estime que quelques 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois. Ceux qui, parmi les Hutu, se sont montrés solidaires des Tutsi ont été tués comme traîtres à la cause Hutu.

source: Wikipedia
(article complet ici en français et ici en anglais)

lecture recommandée: ”J’ai serré la main du diable: la faillite de l’humanité au Rwanda” par le Lieutenant-Général Roméo Dallaire

site du Lieutenant-Général Dallaire (en anglais): ici


Nous ne devons jamais oublier ces endroits de terreur

79large
source: stanford.edu

Vu à Berlin, devant le magasin Kaufhaus des Westens (ou le KaDeWe): un panneau intitulé ”Nous ne devons jamais oublier ces endroits de terreur.” sur lequel sont inscrits les noms des camps de concentration et d’extermination nazis:

Auschwitz
Stutthof
Majdanek
Treblinka
Theresienstadt
Buchenwald
Dachau
Sachsenhausen
Ravensbrück
Bergen-Belsen

source: stanford.edu


source: urlaubsziele.com


Vous connaissez le Darfour? Eux, oui.

Darfour par Brent Foster3
photo: Brent Foster

Darfour par Brent Foster
photo: Brent Foster

Darfour par Brent Foster2
photo: Brent Foster

darfour1
photo: (inconnu)

darfour
photo: (inconnu)

Darfour8
photo: (inconnu)

darfour10
photo: (inconnu)

darfour11
photo: (inconnu)

DARFOUR2

informez-vous: Wikipedia (en français) et Wikipedia (en anglais)


Hitler: la fin d’un tyran

adolf_hitler_time_magazine_cover_1945

source: time.com

La page couverture d’une édition de 1945 de la revue Time. Une page couverture qui dit tout.

Adolf_Hitler_Stars_and_Stripes_Fuehrer_Dead
source: The Stars and Stripes

Quant à lui, The Stars and Stripes, le journal des Forces Armées des États-Unis, titrait ainsi sa page couverture sur la mort d’Hitler.


Survivants du camp de concentration de Dachau

poland
photo: Margaret Bourke-White


Allocution d’Elie Wiesel à Buchenwald, devant Barack Obama

source: MSNBC / YouTube