mon regard sur notre monde / pour des éléments d'exploration, d'information et de réflexion

Juin 1989: massacre de la place Tian’anmen (Pékin, Chine)

800px-Tiananmen_Square
photo: Yo Hibino

La place Tian’anmen de Pékin, quand elle n’est qu’un attrait touristique. C’est la plus grande place publique du monde.

———————————————-

En résumé:

15 avril 1989: Le communiste réformiste Hu Yaobang meurt et les manifestations éclatent sur la place Tiananmen. Étudiants, ouvriers et intellectuels réclament plus de démocratie et dénoncent la corruption du régime.

13 mai 1989: Après un mois d’occupation de la place Tiananmen, les protestataires entament une grève de la faim.

20 mai 1989: Le gouvernement chinois déclare la loi martiale et l’armée entre dans Pékin.

3-4-5 juin 1989: L’armée ouvre le feu sur les manifestants. Dans les jours qui suivent, la Croix-Rouge chinoise estime que 2600 personnes ont perdu la vie. Le gouvernement chinois établit le bilan à 241 morts.

source: La Presse (Montréal, Québec)

19 mai leader étudiant Wu'er Kaixi.php
19 mai 1989: le leader étudiant Wu’er Kaixi passe devant les forces de l’ordre.

2 juin 89.php
2 juin: les protestataires rassemblés sur la place Tian’anmen.

3 juin 89 - 2.php
3 juin

3 juin 89 - 3.php
3 juin: des étudiants essaient de convaincre les policiers de la justesse de leur cause.

3 juin 89 - 4.php
3 juin: devant l’Université de Pékin.

3 juin 89.php

3 juin

En détail:

Depuis la toute fin des années 1970, la Chine, toujours fermée politiquement, s’ouvre néanmoins sur le plan économique. Des Zones Économiques Spéciales apparaissent sur les littoraux chinois et permettent une première insertion de la Chine dans l’économie mondiale. A l’origine de cette inflexion du régime se trouve le successeur de Mao Zedong, Deng Xiaoping, qui engage le pays dans de nombreuses réformes.

Toutefois, tout au long des années 1980, un bras de fer s’engage entre les tenants d’une poursuite des réformes et les conservateurs, hostiles à toute transformation du régime. Avec la nomination de Li Peng comme premier ministre en 1987, cette dernière tendance semble l’emporter.

À partir de la mi-avril 1989, de nombreux étudiants, des intellectuels et quelques ouvriers se réunissent sur la place Tian’anmen de Pékin (capitale de la République populaire de Chine) afin de manifester leur opposition à la corruption du régime. Ils réclament avant tout des réformes politiques et démocratiques, à l’instar de l’infléchissement perceptible dans l’URSS de Mikhail Gorbatchev. Ce mécontentement est attisé par la politique d’austérité économique alors mise en place depuis quelques mois.

Mais c’est surtout la mort, dans des circonstances suspectes, de Hu Yaobang (un des principaux réformateurs des années précédentes, limogé en 1987 avec l’arrivée au pouvoir de Li Peng), qui met le feu aux poudres. Les manifestants réclament en effet sa réhabilitation et tentent d’obtenir des obsèques nationales. Le 12 mai, plus de 1000 personnes entament une grève de la faim sur la place Tian’anmen. Pendant que la contestation s’étend à la plupart des grandes villes de Chine, de nombreux étudiants de province rallient alors la capitale chinoise pour appuyer les étudiants pékinois.

Face à l’ampleur des manifestations, les autorités semblent désemparées et tergiversent, hésitant entre l’ouverture de négociations ou l’usage classique de la répression. Certains, comme Li Peng, optent pour cette dernière solution, tandis que les réformistes préconisent l’ouverture de négociations avec les étudiants. Parmi ces derniers, Zhao Ziyang parvient pratiquement à convaincre les étudiants de cesser leur grève de la faim. Mais Ziyang est limogé et Deng Xiaoping décide l’établissement de la loi martiale, proclamée le 24 mai par Li Peng. Les étudiants décident alors de rester sur la place Tian’anmen et dressent des barricades.

L’armée intervient dans la nuit du 3 au 4 juin. Les soldats tirent sur les manifestants, puis investissent la place avec des chars, écrasant même les étudiants restés sous les tentes.

4 juin 89 balle.php
4 juin: manifestante blessée.

4 juin 89.php
4 juin: les manifestants mettent le feu aux véhicules militaires.

par Catherine Bauknight_tiananmen
photo: Catherine Bauknight

4 juin: manifestant blessé.

soldats blessés 3au4 juin.php
4 juin: soldats blessés.

5 juin 89 - 2.php

5 juin

La répression du mouvement provoque un grand nombre de victimes civiles: toutefois, alors que le gouvernement chinois parle de 241 morts, la Croix Rouge chinoise évoque plutôt le nombre de 2,600 à 3,000 morts.

Pendant qu’un calme apparent  règne dans la Chine, le régime reste autoritaire et une violente répression s’instaure, marquée par la délation, de nombreuses arrestations et des exécutions sommaires. Plusieurs dirigeants politiques favorables au mouvement sont limogés et placés en résidence surveillée, notamment le Secrétaire général du Parti communiste chinois, Zhao Ziyang. Le ”printemps de Pékin” prend fin.

La répression du mouvement de contestation porte un coup d’arrêt durable aux réformes politiques en République populaire de Chine. Le gouvernement renvoit les journalistes étrangers et contrôle strictement la couverture de l’événement par la presse chinoise. À l’étranger, la répression provoque une condamnation générale du régime de Pékin.

Aujourd’hui, la simple évocation de ces événements est interdite en Chine. Aucun livre d’histoire ne revient sur les événements de Tian’anmen. Le gouvernement continue de contester le nombre de victimes et tente de discréditer les manifestants. Chaque 4 juin, la place est très surveillée afin d’empêcher toute commémoration (c’est particulièrement vrai cette année puisque 20 ans se sont écoulés depuis).

Enfin, sur internet, les moteurs de recherche Google et Yahoo ont accepté d’empêcher toute recherche sur ces “troubles politiques” (sic) afin d’obtenir l’autorisation de s’installer en Chine. La chape de plomb qui recouvre les événements est telle que beaucoup de jeunes Chinois ignorent ce qui s’est réellement passé ce jour là.

Tian003

mascr001

China Hong Kong Tiananmen Crackdown

6 juin 89.php

Tian An Menbj24

Tiananmen

tiananmen
photo: Jeff Widener

source: Wikipedia /  article en français ici et en anglais ici
source: bricabraque.unblog.fr
source: lanuevacuba.com

photos: (inconnu, sauf lorsqu’indiqué)


Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s